Partagez | 
 Centis J. KrastsVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar


MessageSujet: Centis J. Krasts
Jeu 25 Mai - 21:24

Centis Jakobs Krasts

“ Les conneries c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer. ”


nom
Krasts
prénom
Centis Jakobs
surnom
Tisko, une association de ses deux prénoms
sexe
Masculin
âge
23 ans
date et lieu de naissance
le 10 Août à Ranka en Lettonie.

particularités
Il parle couramment sa langue natale, le russe, le français et l'anglais.  
orientation sexuelle
Bisexuel
nationalité
Lettonien
etat civil
Célibataire

groupe
Professionnel
métier
Éthologue
avatar
Matthew Daddario

discipline de prédilection
CSO
année de pratique
12 ans
qualités
Patient, fidèle autant en amour qu'en amitié, Passionné, Réfléchi, Intelligent, Homme de parole
défauts
Secret, un poil orgueilleux, Tenace, peut-être indiscret dans sa curiosité, Possessif  
cheval
à soi
Caractère
La personnalité de Centis possède deux faces, l'une dite publique, très féconde et l'autre plutôt discrète, voire secrète. Dans tous les cas, c'est une personne efficace, réfléchie, très émotive et active. Centis est un passionné, accrocheur et tenace, mais qui est tout à faire capable de maîtriser et de dominer son côté passionnel explosif en faisant preuve de patience. Sa confiance en lui est immense, qu'on pourrait parfois assimiler à de l'orgueil. Il aime tout avoir au risque parfois d'en faire trop, comme il veut tout savoir utilisant une curiosité frisant l'indiscrétion. Malgré tout Centis est introverti, car il ne montre qu'une partie de lui-même, sa face publique. Ce qu'il pense vraiment, le pourquoi de ses actions est presque toujours caché. Il est pragmatique selon les circonstances et les enjeux. Sa volonté est forte, il poursuit son but avec vigueur et férocité s'il le faut. Centis a littéralement besoin d'action pour l'action. C'est pour lui une façon de se rassurer, mais c'est aussi une véritable addiction. Mais derrière cette façade impressionnante, Centis cache en réalité une grande faiblesse et il est bien plus délicat qu'il n'y paraît.

On peut aussi penser de lui que son intelligence est juste pratique et ordonnée, mais ce serait le sous-estimer, car discrètement il est capable de réactions redoutables. Doté d'une grande force de persuasion et d'opinions bien arrêtées qu'il affirme sans appel avec une grande précisons. Il possède une vive curiosité et une grande conscience professionnelle. Son imagination est avant tout pratique et il s'impose une discipline sévère quand il veut réussir. De plus, il est doté d'une grande mémoire.

Centis a toujours un œil sur son entourage, sur le monde et peut se dévouer corps et âme pour une cause. Il est juste, droit et ses principes de vie sont bien établis. Il a une foi très forte et un sens élevé de l'amitié et ni les échecs ni les trahisons ne le rebutent. C'est un homme de parole. Sa sensorialité est étroitement liée à sa forte affectivité, si bien que Centis est très dépendant des mouvements de coeur. Sa sexualité est simple et limpide et c'est dans une relation durable qu'il trouve un réel épanouissement. Centis plait beaucoup autant aux femmes qu'aux hommes, sa séduction et son charme sont grands et il possède une forte sensorialité qu'il dissimule sous des airs détachés.

Comme tout homme, Centis se trompe parfois de chemin, mais à chaque instant il a l'honnêteté intellectuelle de pouvoir reprendre une autre route. Sa réussite dépend principalement de son enthousiasme raisonné.
Physique
Il est de ses hommes qui attirent le regard, d'une beauté brute un brin sauvage. Il soulève cette question, est-il un mauvais garçon ? Il aborde toujours une barbe de trois jours, piquant et masculin comme si les traits de son visage n'étaient pas assez marqués dans la virilité. Il possède cette arrogance silencieuse, car son corps il n'en prête pas autant attention que ça. Il s'entretient plus pour occuper ses pensées que pour sculpter son corps, corps qui en fait rêver plus d'un. Grand, il inspire une certaine sécurité, il fait naître une envie de s'y blottir. Mais sa carrure imposante fait germer aussi quelques inquiétudes. Il n'a pas vraiment de style vestimentaire à part sa fidèle veste en cuir qui semblait être posée sur lui comme une seconde peau. Ses chairs sont entachées d'encre noire, ornées d'arabesques dont lui seul connaît la signification.

Joueur

pseudo
Ana-As
âge
21 ans
où as-tu connu le forum ?
Top-site
des remarques ?
j'aime bien foutre le bordel  What a Face  
règlement lu
[mangé par Kiwi]
autre
Arapette  Arrow




Dernière édition par Centis J. Krasts le Ven 26 Mai - 16:15, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Centis J. Krasts
Jeu 25 Mai - 21:24

Il était une fois
“ C’est plus facile de se priver de quelque chose que l’on aime
que de supporter quelque chose que l’on n’aime pas. ”


Un vent glacé lui fouetta le visage, provoquant un réveil violent chez le jeune homme qui s'était endormi contre le mur d'une échoppe. Il observa autour de lui, d'un air hagard, si demandant un instant où il se trouvait. Il faisait encore nuit, si bien qu'il n'arrivait pas à distinguer le bout de la ruelle en face de lui. Il passa une main paresseuse sur son visage, sentant sous ses doigts sa barbe de plusieurs jours, bien trop longue à son goût. Depuis quand était-il parti de chez lui ? Il avait arrêté de compter maintenant, peut-être pour ne pas éprouver plus de regret face à sa décision lourde de conséquences dans sa vie. Il resserra sa veste autour de lui, soupirant un profond soupir avant de fermer de nouveau les yeux. Dans quelques heures, il pourra reprendre sa route, mais pas maintenant.

∞ ∞ ∞

Hé ! Mais regardez les PD… Ma mère m'a dit qu'en plus c'était des frères… Ils me dégoûtent… C'est de l'inceste… On devrait les enfermer… Et si on les castrait ? Tu penses qu'il aimerait bien me la sucer la mienne ? Non, il aime uniquement celle de son frère ! Ils pensent qu'en changeant de nom cela deviendrait moins dégueulasse… Forcément quand on n'a pas de père, on devient pire que des animaux ! Des monstres...

∞ ∞ ∞

Ses doigts agrippaient le rebord du lavabo, ignorant la douleur qui irriguait ses chairs, il s'était aspergé d'eau fraiche dans un maigre espoir de se sentir propre. Centis releva la tête croisant son regard dans le miroir, admirant les traits de son visage marqué par la fatigue. Il avait passé plusieurs jours à faire l'auto-stoppeur au bord des routes, vaguant de ville en ville pour s'éloigner toujours plus de chez lui. Il fuyait corps et âme. Il avait fini par attirer en France, sans réellement savoir comment… Et il avait commencé à chercher un travail, car son porte-monnaie était bientôt à sec. Autant il pouvait se passer de toit pour dormir, mais la nourriture était vitale.

Il jeta un dernier regard avant de quitter les toilettes publiques de cette aire d'autoroute où on l'avait déposé quelques heures plus tôt. On lui avait parlé d'une écurie dans les environs, bien qu'il eut beaucoup de mal à tout comprendre, son français était loin d'être parfait. Il se lança quand même dans la direction donnée, coupant à travers champs…

- Ainsi donc tu recherches un travail ?
- Oui, monsieur.
- Tu t'y connais en chevaux ?
- Oui.

L'homme d'un certain âge le fixait de haut en bas, il savait que son allure ne jouerait jamais en sa faveur, mais il resta immobile sans flancher. Il avait mis plusieurs heures à trouver l'écurie, il ne pouvait pas abandonner maintenant, surtout que la nuit commençait à tomber.

- Tu peux dormir dans la grange, j'évaluerai demain ton niveau pour voir si tu peux m'être utile ou pas.

L'homme tourna les talons pour se diriger vers une maison en pierre, laissant Centis seul dans la cour. Il lui fallut un moment pour comprendre les paroles de propriétaire des lieux. Et il s'autorisa à pousser un soupir de soulagement… Il savait que la partie était loin d'être gagnée, mais il aurait au moins un toit pour dormir ce soir.

∞ ∞ ∞

Jack, il se nommait Jack… Cet homme qui m'a ouvert sa porte sans rien connaître de moi. Qu'il m'a tendu la main et m'a offert un nouveau chemin dans la vie. Les débuts furent difficiles, la barrière de la langue ne facilitait pas les choses, mais la curiosité et mon envie d'apprendre les a rendus plus supportables à vivre. Il m'a appris qu'il n'était pas français d'origine, que comme moi il a eu dans sa vie une envie de liberté. Peut-être s'était-il retrouvé dans mon histoire des similitudes ? Une histoire incomplète, où beaucoup de vérité on était tue.

Je suis resté six mois avec lui, long et court à la fois. Il ne m'a pas vraiment chassé, mais il m'a poussé à accepter une proposition. Celle de rejoindre son frère en Amérique… Tu apprendras plus au côté de lui que de moi, tu possèdes un réel talent avec les chevaux. Il est éthologue.

Je ne savais pas dans quoi je m'embraquais. Et pourtant, j'ai pris cet avion pour rejoindre un homme que je ne connaissais pas, qui peut-être n'existait même pas… J'ai pris un gros risque de me trouver dans un pays dont je ne maîtrisais pas la langue. Mais une telle distance m'éviterait de regarder définitivement en arrière.


∞ ∞ ∞

- Tisko…

Il sentit le matelas affaissé avant que des lèvres parcourra son épaule dénudée avec une incroyable douceur. Cependant, il garda son regard visé en direction de la fenêtre, les pensées ailleurs. Bientôt les lèvres furent rejointes par des caresses du bout des doigts, arrachant un maigre soupir à Centis.

- Qu'est-ce qu'il se passe ?

Il put entendre l'inquiétude teinter la voix de la jeune femme, qui ne tarda pas à l'obliger à croiser son regard. Avait-il le droit de lui mentir ? Elle qui partageait sa vie depuis un an maintenant. Tina, une des filles du village où son mentor habitait, qu'il rencontra lors d'une soirée dansante où il avait été trainé par les autres employés de l'élevage. Il s'était recroisé à d'autres occasions avant de commencer à sérieusement se fréquenter. C'est une fille simple, d'un calme apaisant et d'une incroyable gentillesse. Son visage est toujours orné d'un sourire et d'un regard pétillant… Sauf maintenant….

- J'ai fait quelque chose de mal ?
- Non… C'est juste moi…

Il encadra le visage de la jeune femme de ses mains, les caressant légèrement en posant son front contre le sien.

- Tu es une fille géniale… Il y a juste un truc qui cloche chez moi.

Un visage qui le hantait, malgré toute sa volonté pour l'oublier.

∞ ∞ ∞

Je l'ai quitté… Ne pouvant me résoudre à lui être infidèle dans mes sentiments. Pourtant, je pense que je l'ai aimé sincèrement aimé. Sauf que mon amour s'était fané avec le temps, celui-ci n'a jamais été aussi intense que celui que j'ai pu vivre avec lui. Lui que je désespérais d'oublier… Au point de me rendre en ville, d'accepter de suivre un homme chez lui… Pour finalement, me rendre compte que je n'étais pas plus gay que ça. Et que ce n'était pas le corps de Tina le problème, mais bien moi.

∞ ∞ ∞

- Encore là ? Tu as raté l'heure du repas.

Centis jeta un regard à Caleb avant de revenir sur l'étalon gris qui se trouvait au fond du paddock. Cela faisait trois mois que son propriétaire l'avait confié à l'éthologue, espérant que celui-ci puisse résoudre le problème de comportement de l'étalon. Mais pour le moment, les résultats étaient bien maigre et le propriétaire impatient.

- Il compte le vendre.
- Mais son travail n'est pas encore terminé !
- C'est un homme d'affaires, et il ne lui rapporte rien.
- Combien ?

Son mentor lui lança un regard surpris avant de tourner la tête en direction de l'étalon. Il lui annonça du bout des lèvres le prix, une misère pour certains, mais une véritable fortune pour Centis. Même s'il gagnait enfin sa vie, ses économies ne lui permettaient pas une telle folie… Il poussa un profond soupir en reposant son attention sur l'étalon, se demandant pourquoi il était autant intrigué par lui… Et qu'il serait assez inconscient d'acheter un tel cheval considéré comme dangereux. Caleb brisa le silence qui s'était installé.

- J'ai une proposition à te proposer.

Il tourna la tête vers lui, fronçant légèrement les sourcils en attendant la suite. Cette phrase, il l'avait déjà entendu quelques années plus tôt de la bouche de son jeune frère Jack.

- Il y a une célèbre écurie de compétition à San Francisco. Je sais qu'il y a une place d'éthologue de vacante. Je pense que tu as les capacités pour ce poste, bien que tu dois encore apprendre des choses. L'endroit est idéal pour diversifier des compétences. Si tu y vas en me représentant, je t'offre ce cheval.

Centis se figea légèrement sous l'étonnement d'une telle proposition, qui était à ses yeux bien trop beaux pour être vraie. Il mit plusieurs minutes avant de lui répondre, pesant chacun de ses mots.

- Qu'est-ce que tu y gagnes réellement ? Ce n'est pas équitable comme marché pour toi.
- Dans l'immédiat en effet, je n’y gagne rien. Mais sur le long terme plus que tu ne peux le croire. Mais je te propose d'aller boire un verre pour parler de tout ça, qu'en penses-tu ?

∞ ∞ ∞

J'ai accepté son contrat après plusieurs semaines de réflexion. C'était une opportunité professionnelle, une nouvelle chance qui s'offrait à moi… Ma vie allait prendre un nouveau tournant, brisant la routine qui s'était installé chez mon mentor. Et que j'avais tendance à mettre en cause du retour de mes vieux démons…  
Revenir en haut Aller en bas
Directeur
avatar

Date d'inscription : 05/08/2014

Messages : 432

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Centis J. Krasts
Ven 26 Mai - 21:43

Validé !

Ta fiche est validée, tu peux à présent jouer sur San Francisco Stable, en espérant que tu t'amuseras autant que nous  heart1
(et sinon, il est Bave, je suis telleeeeeeement heureuse que tu l'ai adopté, il est parfait loove)

Tu retrouvera les informations sur ton avancée dans le jeu ici, ta chambre vient d'être créée de ce côté-là, ton bureau est ici et ton cheval !

Bon jeu chou
Revenir en haut Aller en bas


MessageSujet: Re: Centis J. Krasts

Revenir en haut Aller en bas
 Centis J. KrastsVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Corbeille :: V.3-
Sauter vers: