Partagez | 
 Quand le matériel est capricieux [PV Blair]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar


MessageSujet: Quand le matériel est capricieux [PV Blair]
Lun 16 Jan - 17:04






Quand le matériel est capricieux
“ Cirilla Del Rey & Blair H. Payne & Fuego

Elle était arrivée à l'écurie de San Francisco depuis quelques jours, le changement avait été radical. En commençant par la langue, même si elle parlait très bien l'anglais, ne plus entendre les sonorités françaises à son oreille fut un choc. Mais aussi l'ambiance, les routines des gens… C'était une nouvelle vie qui commençait pour elle, un nouveau départ à l'opposé de la vie qu'elle a connu par le passé. Elle avait fait le bon choix, même si elle subissait le mal du pays pour le moment.

- Doucement… Marmonna-t-elle à sa monture dans sa langue natale.

La séance d'aujourd'hui avait été relativement courte, c'était plus histoire de dégourdir les pattes de Fuego après un long voyage. Ainsi que de lui faire découvrir les lieux, les installations qui allaient à partir de maintenant rythme ses journées. Il avait été égal à lui-même, nullement stressé par ce nouveau environnement, juste un peu chaud de sortir du box. Cirilla avait été assez maladroite pendant le pansage, malgré qu'elle avait pris le temps d'aménager le box de son cheval et les alentours. Des détails presque insignifiants pour n'importe quel cavalier, mais qui avait son lot d'importance pour elle. Qu'il est facile de panser, de s'occuper de son cheval quand on a l'usage de ses jambes, quand il est facile d'aller à droite ou à gauche. Son fauteuil rendait le moindre mouvement complexe… Sans parler de la hauteur. Ramasser un objet pouvait se relever une tâche compliquée, presque un parcours du combattant.

- Peut-être qu'un jour je demanderai un chien d'aide.

Cependant, elle craignait que la présence d'un chien renforce encore plus l'image de handicapée. Elle passait déjà difficilement inaperçu avec son fauteuil. Cirilla rumina un instant avant d'observer autant d'elle, elle approchait des écuries et de l'aire de soin. L'administration de l'écurie lui avait réservé un endroit où il avait été installé une poulie, ainsi que du matériel d’alpiniste afin qu'elle puisse se mettre en selle relativement seule. Elle n'avait pas eu de problème pour monter, bien qu'elle avait mis plus de trente minutes pour régler l'ensemble des harnais. Fuego pouvait être d'une patience sans limite, une chance pour elle.

- Stop !

Elle se pencha légèrement vers le harnais qu'elle commença à délicatement passer autour de son corps. Elle devait être prudente pendant cette étape-là, car la moindre perte d'équilibre pouvait la faire tomber rapidement au sol. Son regard se posa un court instant vers son fauteuil, afin d'être sur et d'évaluer correctement les distances. Hélas, quand elle commença à vouloir se hisser vers le haut, le mécanisme ne fonctionna pas… La corde s'était dévié de l'axe de la poulie… Elle était bloquée sur son cheval, sa fierté en prit un coup dans le moral.

- Il y a quelqu'un ? Hurla-t-elle de manière modérée.


Revenir en haut Aller en bas
Pro
avatar

Date d'inscription : 10/01/2017

Messages : 30

Voir le profil de l'utilisateur


MessageSujet: Re: Quand le matériel est capricieux [PV Blair]
Mar 17 Jan - 22:48







Blair & Cirilla
These violent delights have violent ends

Cela faisait maintenant quelques jours que Blair s'était installée à San Francisco. Elle commençait à se familiariser avec les écuries. Bien qu'elle ait croisé quelques cavaliers, et aussi, bien sûr, sa collègue, elle n'avait pas été communicative. La jeune femme avait du mal, elle devait l'avouer, à faire le premier pas vers les autres dans un nouvel environnement. En y repensant elle lâcha un soupir, suivi d'un deuxième quand elle rentra dans un box sans dessus dessous. C'était à se demander comment ils faisaient pour les mettre dans un tel état. Elle retroussa ses deux manches et son legging, elle ne tenait pas particulièrement à se tacher. Pendant qu'elle nettoyait, elle pensait à GT. Leur premier contact, un peu mitigé, la tourmentait. Elle n'arrivait pas trop à le cerner pour l'instant. Quelle était l'attitude à adopter avec lui ? Sans s'en rendre compte, elle versa une fourche entière à côté de la brouette. Etre aussi maladroite ne devrait pas être permis.

« Il y a quelqu'un ? »

C'était une voix de femme. Blair releva la tête et se demanda quelques instants si elle n'avait pas rêvé. Elle avala sa salive et partit en direction du cri, priant pour que ce ne soit pas un propriétaire mécontent de son travail. La première chose qu'elle vit fut un superbe étalon ibérique bai aux yeux bleus. Elle s'extasia quelques instants dessus avant de remarquer la cavalière perchée dessus. Perchée était le bon mot, ses jambes étaient minuscules et pendouillaient dans le vide. Elle leva encore un peu plus son regard jusqu'à une poulie. C'était de toute évidence coincé. La brune se précipita vers elle armée d'un tabouret pour aller la débloquer. Au début elle avait pensé à la soulever, mais c'était un peu intime non ? Quoique dans sa condition... Elle déglutît, elle faisait de l'équitation malgré son handicap ? Cela forçait le respect. Mais si ça avait été sa mère, jamais elle ne l'aurait toléré, quoique celle-ci aurait été vexé. Ca devait être une situation délicate de se retrouver dans ce haras prestigieux pour elle...

« Je... Je crois que c'est bon, ça a l'air de marcher. » finit-elle par dire avec un léger accent texan en faisant glisser les cordes.

Elle réfléchissait à toute allure, elle devait enchaîner avec un autre truc, elle devait avoir l'air d'une demie folle comme ça à chercher ses mots. Elle baissa les yeux vers ses boots, pleines du mélange paille/crottin. Elle sentait aussi la sueur sur son front. En tout cas, elle devait avoir l'air très sexy dans cet état. Ce n'était pas très compliqué de deviner son boulot. Elle était encore loin de la classe des cavaliers et des professeurs d'ici. D'ailleurs, la blonde semblait faire partie de ces derniers. Elle n'avait pas l'air d'avoir quelqu'un qui l'aidait et devait avoir à peu près la trentaine.

« T'es prof, non ? » lâcha-t-elle en la regardant descendre de son perchoir. Elle avait choisi le tutoiement histoire de créer une certaine proximité, pour peut-être s'en faire une bonne connaissance. Mais bon, si c'était vraiment une prof, elle risquait de le prendre mal. « En tout cas, j'imagine pas les courbatures dans les bras à devoir jouer à l'alpiniste comme ça... » Là encore, c'était surement un peu déplacé, mais c'était sorti tout seul, et puis au diable les conventions et ces foutues règles de hiérarchie. (sorry c'est pas ouf je reprends doucement Razz)
code by Chocolate cookie



Revenir en haut Aller en bas
 Quand le matériel est capricieux [PV Blair]Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Choix de matériel pour longline ?
» Matériel "Logistique
» Votre matériel
» Site du GNiste
» De la compote...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Corbeille :: V.3-
Sauter vers: