AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Date d'inscription : 02/09/2014
Messages : 95
Heaven
MessageSujet: Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé] Lun 22 Juin - 17:21

Jenny Keira Harewood


Nom:
Harewood
Prénom:
Jenny Keira
Surnom:
C'est bien futile ça, un surnom.
Sexe:
Féminin
Âge:
16 ans
Nationalité:
Américaine
Groupe:
Heavens
Discipline favorite:
Saut d'obstacle, le cross c'est sale et le dressage pas assez spectaculaire.
Niveau estimé:
As pour le moment, mais je ne tarderai pas à devenir Pro.
Avis sur l'équitation:
C'est un sport raffiné et élégant, de riches en somme ! Les pauvres n'ont rien à faire dans ce domaine, encore moins en compétition... Et accessoirement, je n'aime vraiment que les bons chevaux de race.
Avis sur la compétition:
C'est un moyen de me hisser au dessus des autres. J'aime montrer que je suis la meilleure.
Avatar:
Annasophia Robb

Caractère
C'est scandaleux. Non mais vous vous rendez compte ? Une écurie aussi prestigieuse que San Francisco Stable qui fait entrer des pauvres de l'Est ?! Ca ne va pas bien ! J'ai attendu toute ma vie, oui je dis bien TOUTE MA VIE pour intégrer cette écurie, et COMME PAR HASARD, c'est l'année où j'y rentre que la directrice, sur un coup de tête, ouvre ses portes à des paysans. DES PAYSANS. Eux ils sont bons à monter dans des clubs de campagnes et tourner en rond dans des manèges de 5 mètres carrés! La compétition, vous laissez faire la classe au dessus. Les distingués. Les élégants qui ont la classe. Nous quoi. Merde. Oups pardon.

Oui effectivement Jenny est une peste. Enfin elle est surtout très hautaine et a une estime de soi extrêmement haute. On, ou ses parents plutôt, lui a toujours répété qu'elle était la plus belle, la plus intelligente, la plus douée, la plus tout ce que vous voulez. Forcément au bout d'un moment, elle a fini par y croire. Ce qui a donné une adolescente de 16 ans égocentrique à souhait et qui est méprisante envers les gens qui ne sont pas au moins aussi riches qu'elle, à savoir la plupart de la population terrestre donc, qu'elle appelle "le peuple", "les paysans" ou encore "la classe sociale d'en dessous". Incapable de voir au delà des biens matériels dans ces cas-là, elle se montre exécrable avec les autres. D'ailleurs pour lui adresser la parole, il faut sacrément en avoir envie ou besoin. Rien qu'en la voyant, on sait tout de suite qu'elle n'est pas commode. Le port de tête haut, des tenues impeccables, le regard dédaigneux... Enfin pas le genre serviable du tout.

Cependant, si vous êtes aussi de classe sociale aisée, soyez sûrs que Jenny cherchera à vous fréquenter, et en bien si possible. Parce que oui, s'entourer des bonnes personnes, c'est primordial. Même avec son jeune âge, la jeune fille a un comportement de vieille bourgeoise qui refuse de se mélanger aux autres. Prisant l'argent, le chic et tout ce qui s'y rattache, elle est ravie de s'afficher avec des amis aussi bien habillés et riches qu'elle. Très superficielle en fait.

Si elle semble être un concentré intense de défauts, Jenny a aussi un côté plus agréable. Si vous avez la chance - ou pas - d'être classé dans la catégorie "amis", elle se dévoilera sous un nouveau jour, plus souriante et sympathique, voire même amicale - en même temps, si c'est des amis... o/. Toujours aussi fière mais moins froide, elle peut s'avérer presque de bonne compagnie selon ses humeurs et votre comportement aussi. Si elle vous considère comme étant son "égal", elle écoutera peut être même vos conseils ! Avec les chevaux aussi c'est différent. Tant que le cheval est de bonne descendance et a du potentiel, Jenny passera du temps à ses côtés avec plaisir. Bien sur c'est pour exhiber sa magnifique monture, mais c'est aussi, bien qu'elle ne veuille pas que ça se sache, parce qu'elle est prise d'affection pour ces grandes bêtes. Et qu'elle se sent en sécurité à leurs côtés : eux au moins, ne jugent pas. Car oui, si Jenny se donne un air aussi inatteignable c'est surtout par peur du regard des autres.

En résumé, les gens la voient souvent comme une parodie IRL de la gamine pourrie gâtée. Mais à 16 ans, le véritable caractère reste à définir et il n'est pas exclu qu'elle évolue au cours de ses années à San Fransisco Stable !
Physique
Bottes noires luisantes de cire, pantalon hors de prix sans une seule tâche, polo impeccable aux couleurs chics et bombe dernier cri ultra légère. Comment ça c'est cliché ? En tout cas, Jenny refusera catégoriquement tout autre accoutrement pour se présenter aux écuries. Ses parents lui envoient presque toutes les semaines de nouvelles tenues pour le plus grand ravissement de leur fille adorée. Pour elle, l'habit ne fait peut être pas le moine mais il en fait au moins les trois-quarts !

Jenny est plutôt belle, et malheureusement pour certains, ne le sait que trop bien. Ses cheveux blonds sont lissés ou bouclés selon les caprices de la jeune fille, et retenus en une parfaite queue de cheval lorsqu'elle doit monter. Un bon trait de liner entoure la plupart du temps ses yeux bleus et les cils sont recouverts d'un épais mascara. Le regard froid, ses lèvres fines pincées, et le le visage fier, elle ne dégage que du mépris empreint d'une - très - légère méfiance envers les inconnus.

Petite par la taille mais son estime pour soi gigantesque, Jenny est donc d'apparence jolie mais tellement hautaine que personne n'a réellement envie de l'approcher, sauf ceux qui partagent son point de vue sur le monde et la société.

Toi, derrière ton écran.

Pseudo
: Jenny
Âge
: 16 ans
Où as-tu connu le forum ?
TS lors de sa première ouverture, je me réinscris donc saut
Des remarques
? J'ai hâte de rejouer :')
Règlement lu
: Oui ~ coeur1
Autre
: Oook Nathan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 02/09/2014
Messages : 95
Heaven
MessageSujet: Re: Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé] Lun 22 Juin - 17:27

“ I'm so fancy, you already know. ”

"Il était une fois une princesse qui vivait dans un château une enfant qui vivait dans une superbe villa immense à Miami. Et encore ce n'était qu'une résidence parmi d'autres. La princesse maltraitée par sa belle-mère, choyée par ses parents, attendait avec impatience la venue de son prince charmant. Un jour le prince charmant arriva et... Oh attendez. En fait elle n'en avait rien à faire de ce prince charmant, puisqu'elle avait de l'argent et pouvait avoir tous les princes charmants qu'elle désirait. Ils se marièrent et eurent plein d'enfants. Elle lui dit donc d'aller se faire voir et de revenir plus riche et mieux habillé."

On pourrait croire que c'est le genre d'histoire que les parents de Jenny lui racontaient pour l'endormir. Quelques modifications par ci par là et hop, une histoire beaucoup plus réaliste et un VRAI exemple à suivre pour leur fille chérie. Pas étonnant qu'en ayant baigné dans ça depuis toute petite, Jenny soit devenue ce qu'elle est aujourd'hui. Fille unique d'un riche couple américain, elle a très vite monopolisé toute l'attention de ses deux parents. Sa mère, descendante de nobles, répugnait à l'idée de travailler. C'était bon pour les épouse de pauvres ça. Pour elle, seule sa fille comptait et requérait toute son attention. Le père, dont les ancêtres avaient fait fortune dans l'industrie chinoise, était souvent en déplacement, regrettant de devoir ainsi se trouver loin de sa famille. Ce qui n'a pas empêché leur petite fille de grandir dans "les meilleures conditions" selon eux. Maman poule à souhait, la mère de Jenny n'a jamais voulu prendre de gouvernante pour sa fille, préférant s'en occuper elle-même, pour être sûre qu'elle ne manque jamais d'amour et qu'elle dispense d'une éducation irréprochable. Très tôt donc, la petite blondinette a appris les bonnes manières, le mépris des pauvres et les joies d'être riche. Des piliers sur lesquels elle a fondé tout le reste par la suite.

Grandissant à vue d'oeil, le petit bébé devint bientôt une ravissante - vu de l'extérieur du moins - petite fille, qui faisait le bonheur de ses parents mais qui commençait à s'ennuyer à la maison. Puisqu'il était impensable pour sa mère d'envoyer sa fille dans une école du coin, elle décida tout bonnement de lui prendre des professeurs particuliers. Alors à 5 ans, Jenny commença à apprendre à lire, écrire et tout ce qui fait la base de l'apprentissage. Les professeurs étaient tous ravis par les progrès et le sérieux de la petite fille, qui respectait très bien ses supérieurs. Cependant, elle devenait exécrable avec les bonnes de jour en jour, se plaignant de la viande trop froide, de son drap plissé ou d'une poussière trouvée sur le sol de sa chambre. Cédant à tous les caprices de sa fille, la mère changeait d'employés presque de façon mensuelle. Le début d'une vie de peste.

Les cours particuliers à la maison c'est bien, passer ses vacances dans une villa à St Tropez ou à Las Terrenas c'est bien aussi mais Jenny faisait clairement comprendre à ses parents qu'elle s'ennuyait ferme. Accablée, ils cherchèrent à divertir leur fille en lui trouvant une activité extérieure, et leur choix s'arrêta finalement sur l'équitation, un sport renommé pour son prestige ainsi que son coût à bon niveau. Ils remuèrent alors terre et ciel pour trouver LA perle rare pour leur amour de fifille, afin qu'elle puisse commencer ce sport dans les meilleures conditions. Si cela ne lui plaisait pas, il suffisait de revendre le cheval. C'est ainsi qu'un jour en se réveillant, Jenny fut surprise de trouver un poney crème, d'une élégance à couper le souffle entrain de brouter tranquillement sous sa fenêtre. Ses parents ravis, la regardaient scruter le poney comme pour y trouver un défaut, qu'elle ne trouvait pas. "C'est le tien, il s'appelle Frülish et vient tout droit d'un superbe élevage allemand, rien que pour toi ma chérie" lui apprit son père. Sa mère la pressa ensuite de s'habiller, pour ramener le poney chez lui, car ici à force il allait finir par abîmer la pelouse. Ils sautèrent donc dans la belle Buggati, et donnèrent un papier au chauffeur. La voiture démarra silencieusement, suivie par un camion qui transportait le nouveau jouet. Ses parents avaient trouvé une grande écurie de propriétaire, où seul les plus riches de la région pouvaient entrer. La plupart des pensionnaires étaient des chevaux de concours de très haut niveau, et le Welsh cremello de Jenny semblait tout petit à côté. Mais il ne tarda pas à montrer sa valeur, lorsque le coach personnel de la petite fille vint se présenter, et fit sauter Frülish en liberté pour vanter ses capacités à sa nouvelle propriétaire. Amusée, Jenny voulut immédiatement monter sur son dos et sauter aussi haut.

Ainsi commença le début d'un long apprentissage de l'art équestre et durant près d'un an, le potentiel fabuleux du petit Welsh fut complètement gâché par l'inexpérience de la cavalière. Mais les progrès furent rapides et Jenny, heureuse de s'être trouvé une distraction qui faisaient briller d'admiration les yeux de ses parents, décida qu'il était temps pour elle de faire des compétitions. Elle découvrit les joies des terrains de concours, cette sensation grisante d'être vue par des centaines de personnes et ce sentiment sans nom d'une première place sur le podium. Jamais rien n'était trop grand pour leur fille et les parents de Jenny la suivaient partout, l'encourageant et lui achetant des équipements bien trop performants pour elle, qui contribuèrent cependant à la hisser au sommet. Jusqu'à son entrée au collège elle garda Frülish, avec qui elle faisait des ravages en compétition.

Il fallut pourtant que Jenny suive des cours avec des élèves de son âge. A l'âge de 12 ans, ses parents prirent la - ô combien douloureuse - décision d'envoyer leur fille dans un collège privé de la région. Cette déchirure chamboula sa mère, qui avait peur que sa fille ne soit pas reconnue à sa juste valeur là-bas. C'était sans compter sur le caractère hypocrite de Jenny, qui dès le début, fit très bien la différence entre ceux à fréquenter et ceux à marcher dessus. Son comportement avec ses camarades lui valut des remarques de la part des professeurs, qui lui passaient par dessus la tête à chaque fois, puisqu'ils n'étaient que de simples employés, pas aussi réputés que ceux qui s'étaient occupé de son éducation à domicile. Ses amis l'adoraient, les autres la haïssaient mais pour la plupart sans pouvoir le lui montrer. Durant les 4 ans au collège, Jenny n'arrêta pas l'équitation, bien au contraire : elle montait chaque soir sans relâche son nouveau cheval, un superbe KWPN plus approprié que le petit Welsh pour sortir sur des internationaux. La collégienne refusait néanmoins que ses parents ne vendent Frülish, sans donner comme autre explication que "C'est moi qui l'ai hissé à ce niveau, je ne veux pas que d'autres en profitent". En réalité, elle était vraiment attachée à la petite bête et prenait plaisir à la bichonner et la travailler un peu. Mais le faire savoir, ça serait montrer son côté non-toute-puissante, ce qui était inacceptable.

Bientôt, Jenny ne rêva que d'intégrer la prestigieuse écurie de San Francisco Stable, qui était une véritable opportunité pour se lancer dans du très haut niveau. S'entraînant avec acharnement, elle y fut acceptée à l'âge de 16 ans, le strict minimum requis, ce qui ne fit qu'augmenter son orgueil. Ses parents étaient aux anges, allant dire à qui voulait l'entendre - et même ceux qui ne voulaient pas l'entendre - que leur fille allait concourir sur les plus beaux terrains et qu'elle allait devenir une cavalière renommée. Rêvant de chevaux performants, d'écuries luxueuses et de gloire, quelle ne fut l'indignation de la jeune fille lorsqu'on lui apprit à la dernière minute que des PAUVRES de l'Est allaient aussi faire leur apprentissage avec elle ! AH NON ! Cette folle de directrice allait regretter son choix et plus jamais elle ne mélangera de riches et de tels paysans ! Elle allait lui montrer tiens, si ces bas de gamme avaient le droit de concourir à ce niveau là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 02/09/2014
Messages : 95
Heaven
MessageSujet: Re: Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé] Lun 22 Juin - 17:30

Les dés :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 15/06/2014
Messages : 150
Hasard
MessageSujet: Re: Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé] Lun 22 Juin - 17:30

Le membre 'Jenny K. Harewood' a effectué l'action suivante : Dès

'Test d'entrée' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://san-francisco-stable.forumgratuit.ch
Date d'inscription : 15/06/2015
Messages : 118
Admin
MessageSujet: Re: Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé] Lun 22 Juin - 18:10

    Re-bienvenuuuuuuue chou

    Contente de te revoir parmi nous, Jenny promet en tout cas, j'ai hâte de la voir en action coeur2

    Je vais donc passer dans quelques minutes te valider & poster ton test d'entrée =D

_________________
Nathaníel

Pas de règles, tous les coups sont permis. Le seul but : gagner. N’est-ce pas un peu cliché, tout ça ? Parce que sincèrement, je doute que les chances soient égales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 02/09/2014
Messages : 95
Heaven
MessageSujet: Re: Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé] Lun 22 Juin - 18:12

Super merci beaucoup ! 14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 05/08/2014
Messages : 375
Directrice
MessageSujet: Re: Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé] Lun 22 Juin - 18:22

Validé !

Ta fiche est validée, tu peux à présent jouer sur San Francisco Stable, en espérant que tu t'amuseras autant que nous =D

Tu retrouvera les informations sur ton avancée dans le jeu ici, ta chambre vient d'être créée de ce côté-là et ton test d'entrée est ici !

Bon jeux chou


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé] Aujourd'hui à 22:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Jenny K. Harewood - Move b*tch get out the way [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MOVE SON NAN MIZIK LA
» Règle #1 - Ne jamais trahir son partenaire [JENNY]
» ☆ MOVE YOUR BODY.
» Jenny Davis
» 04. Let's move like Jagger ! Uh... Who ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✰ Paperasse :: Présentations :: Fiches validées-